Presse

Comment Deepsense utilise votre pouls pour s’assurer que vous n’êtes pas un robot ?

Par Sophie D., 26/09/2022

Deepsense rebaptisée Unissey, la jeune start-up française spécialiste de l’authentification par biométrie faciale va encore plus loin dans son expertise et nous propose une possible nouvelle innovation pour renforcer sa technologie, en collaboration avec l’université de Bourgogne.

Interview de Yassine sur le rPPG

Unissey fait un pas en avant dans la recherche technologique et dévoile sa nouvelle découverte. Dans une interview accordée à Maddyness, Yassine Mountacif Directeur et fondateur de Unissey nous donne plus de précision sur la prochaine étape dans le domaine de la biométrie faciale. La jeune startup jusque-là spécialisée dans la reconnaissance faciale, se lance un nouveau défi : renforcer sa solution avec la détection d’un paramètre physiologique supplémentaire : le rythme cardiaque. Une révolution dans ce domaine, un moyen de renforcer ses algorithmes et d’apporter une couche de sécurité supplémentaire à sa technologie.

Comment ça marche ? Plus que la détection du vivant, avec cette technologie il ne suffira plus que d’un simple selfie pour s’authentifier ou vérifier l’identité. La détection d’un rythme cardiaque permettra de savoir si la personne dont l’identité est revendiquée est bien celle présente devant la caméra et ainsi bloquer les fraudeurs qui présentent des photos ou des vidéos sur écran ou encore même l’utilisation de masques 3D. La solution analysera tout de très près, autant vous dire que la fraude n’aura plus sa place nul part. On parle d’une sécurité 100% garantie et inégalée.

Pour en savoir plus, suivez ce lien pour lire l’interview complète sur le site de Maddyness :

« Le degré de sécurité est nécessairement supérieur quand il s’agit d’authentifier une personne physique à partir de paramètres physiologiques plutôt qu’à l’aide de la seule reconnaissance faciale. »

Yassine Mountacif, Directeur et fondateur de Unissey

Découvrez,
d'autres articles...