La mesure du rythme cardiaque fiabilise l’authentification numérique

Par Sophie D., 26/09/2022

Appelée capteur « rPPG », cette technologie vient renforcer la solution déjà robuste développée par Unissey dans le domaine de la biométrie par reconnaissance faciale. Mais de quoi s’agit-il exactement ? Mesurer le rythme cardiaque en temps réel pour confirmer que la personne tentant de s’authentifier pour accéder à un service est bien qui elle prétend être. Plus de détails dans cet article paru dans Les Échos.

Article sur le rPPG

Inimaginable, impensable voire totalement impossible mais bien réel pourtant ! Une technologie combinant intelligence artificielle et capteur cardiaque pour authentifier une personne au moyen d’un simple selfie vidéo, une vraie révolution pensée et développée chez Unissey.

La jeune startup jusqu’ici spécialisée dans la biométrie par reconnaissance faciale va encore plus loin dans ses recherches et ajoute une brique supplémentaire à son système de sécurité déjà très puissant. La mesure du rythme cardiaque dans le processus d’authentification renforce les algorithmes dans la lutte contre les tentatives de fraude. En plus de détecter le visage à travers le selfie vidéo, la solution devra aussi prendre en compte un deuxième facteur déterminant : la personne respire-t-elle ? Car la respiration est une preuve de vie, ce qui est le fondement même d’une technologie pensée pour détecter le vivant.

Si vous avez quelques minutes à accordez à cet article qui détail cette nouvelle technologie, veuillez cliquez sur le lien suivant :

Découvrez,
d'autres articles...

Presse - biométrie

Votre visage est votre nouveau mot de passe

Dans cet article du magazine La Jaune et la Rouge, retrouvez l’interview dans laquelle Yassine Mountacif,…